Monument national de l'Holocauste
Monument national de l’Holocauste
Ottawa (Ontario), Canada

Paysage de deuil, de souvenirs et de survie.

Le Monument national de l’Holocauste à Ottawa rappelle l’étoile qui servait à marquer les populations juives et autres à exterminer durant l’Holocauste – les homosexuels, les Roms, les Sinté, les Témoins de Jéhovah, les prisonniers politiques et religieux. De ce symbole visuel sont issus six volumes triangulaires de béton, de grillage et de plans changeants découpant des ouvertures vers le ciel et l’extérieur. Organisés autour d’un espace de rassemblement central destiné aux commémorations, chacun de ces volumes traduit une expérience thématique, interprétative ou contemplative particulière liée à l’Holocauste. Les deux plans terrestres, ascendant (qui pointe vers l’avenir) et descendant (vers l’intérieur du monument), qui forment ce « parcours au travers de l’étoile » sont reliés entre eux par un escalier (Stair of Hope) qui, de l’intérieur du monument, cadre une vue spectaculaire sur le Parlement.

Un paysage de conifères trapus inspiré de la forêt Boréale, force majeure du paysage physique et symbolique du Canada, entoure et supporte le monument comme autant de fiers représentants, en sol canadien, de la résilience possible face à des conditions extrêmement rudes. Dans l’histoire de l’adaptation du monde biologique au monde physique, les conifères ont en effet développé des traits spécifiques leur permettant de survivre aux difficiles conditions du climat boréal. Dans le paysage du monument, ils sont combinés en un motif allant de forte à faible densité en allant vers le centre du monument. Ce mouvement engage un saut vers un état d’esprit particulier reflété sur le sol par un même gradient de cailloux de granite allant de gros à petits. En utilisant des plants de différentes tailles pour la plantation initiale, nous créons un tapis forestier très frappant visuellement qui évoluera dans le temps et qui, à travers un entretien continu, rappelle que la mémoire et le souvenir sont des gestes actifs d’engagement.

Client
Gouvernement du Canada

Collaboration
Lord Cultural Resources, Studio Daniel Libeskind - Architecture, Edward Burtynsky - Artiste-photographe, Doris Bergen - Conseillère / Holocaust Studies, University of Toronto

Superficie
3180 m2

Prix

2018
Prix Mérite – The American Institute of Architects – en collaboration avec Studio Libeskind

2014
Équipe lauréate – Compétition nationale de design 2014

Année
2014-2017

Statut
Construit

Catégories
Institutionnel
Place / Jardin
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Michael Muraz Photography
Photo, 2017 - Michael Muraz Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Michael Muraz Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Michael Muraz Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Photo, 2017 - Doublespace Photography
Vue aérienne, 2014 - Studio Libeskind
L'étoile jaune - "Judenstern"
Matériel d'instructions pour les gardes SS, Dachau, 1936
Image conceptuelle, forêt boréale - John Woods / Boreal Forest Photo Project
Plan - Claude Cormier et Associés
Matériel de plantation - semis de conifères
Coupe
Vue à partir de la rue Wellington
Vue du coin des rues Wellington et Booth
Vue à partir de la rue Booth
''L'escalier de l'espoir"